L'épicerie de Mangiennes

Le café

Si les murs pouvaient parler...

On a de la peine à imaginer combien le café était un élément important de la vie villageoise jadis...et pourtant ! A l'époque où la télévision ne bloquait pas les familles à la maison et où on n'achetait pas sa bière par pack de 24 au supermarché, on y venait se désaltérer, se distraire, s'informer. C'était aussi le lieu de passage pour les ouvriers qui attendaient le bus qui allait les conduire vers les usines sidérurgiques du Pays-Haut. 

A chaque fête du village, commémoration ou autre, nous mettons le café à la disposition des associations de la commune. Tous les anciens du village convergent vers ce lieu de mémoire pour retrouver leurs souvenirs...et les plus jeunes viennent les écouter.

Nous avons restauré le café totalement à l'identique  qu'il s'agisse des fenêtres et des portes, copies exactes des originales ; des murs repeints dans leur couleur initiale ; le bar et les banquettes encore en place ; même le vieux billard russe et son plateau recouvert de linoléum a retrouvé sa place. Il y a quand même un élément nouveau : dans cette ambiance de retour vers le passé, Isabelle a retrouvé le piano de son enfance. Restauré et accordé, il a trouvé sa place dans le café comme s'il y avait toujours été.

Si vous avez envie de vous plonger dans cette ambiance, vous pourrez prendre l'apéro dans le café, pourquoi pas. En plus, c'est la pièce la plus fraîche de la maison, en été, on apprécie ! 

 

Derrrière le bar, il y a même encore le patron, une photo de Jeannot Baldé « en situation » ? Tendez bien l'oreille et vous l'entendrez vous demander, comme il le faisait jadis : « qu'est-ce que t'veux gamin ? »